Le numérique, c’est aussi de l’humain ! Pour ce quatrième épisode, nous retrouvons Mathieu de The Nuum Factory.

Mathieu

Étudiant à The Nuum Factory

« Il faut toujours se donner à fond. Même si ça ne fonctionne pas, on ne regrettera rien. »

 

Digital Transformer, c’est la formation que suit Mathieu, 25 ans, ingénieur spécialisé en logistique et originaire de l’Auvergne. Il apprend le numérique à l’école The Nuum Factory depuis Novembre 2018. Il est en contrat d’apprentissage chez Ciril Group au sein de la filière Business Géografic. Société éditrice de logiciels à base de cartographie, son rôle est celui d’un développeur. Il améliore les logiciels au fur et à mesure de leur vie et leur intègre de nouvelles fonctionnalités.

Avant The Nuum Factory, Mathieu a décroché son DUT QLIO (Qualité Logistique Industrielle et Organisation) et son diplôme d’Ingénieur en Logistique en étant apprenti chez Peugeot. Il s’intéresse à l’informatique à ce moment-là. En effet, il a conscience qu’un manque de compétences dans ce domaine peut ralentir l’avancée d’un projet : « Beaucoup de logiciels sont utilisés. Il est donc important de comprendre leur fonctionnement et de savoir comment ils sont créés ». Cette formation permettra à Mathieu de pouvoir « faire l’interface entre deux services qui ont du mal à communiquer et à se comprendre ».

En vérité, Mathieu a failli ne jamais devenir ingénieur. Après son premier DUT, c’est en Irlande qu’il décide de passer une année pour réaliser un DUETI (Diplôme Universitaire d’Etudes Technologiques Internationales). Pour des raisons personnelles, il reste en France et passe le concours d’entrée pour intégrer l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard, qu’il réussit haut la main malgré ses craintes et ses doutes. La morale de son histoire ? « J’ai bien fait de ne pas partir en Irlande. Il faut toujours se donner à fond. Même si ça ne fonctionne pas, on ne regrettera rien. »

En dehors de sa formation, Mathieu passe beaucoup de temps avec son entourage. Il porte également un intérêt tout particulier aux sciences et à l’Histoire. Plus tard, il aimerait devenir directeur d’un service logistique ou de production : « J’ai déjà eu l’opportunité de manager une équipe de 5 personnes et ça m’a beaucoup plus. » Son domaine de prédilection ? Mathieu en a deux. « Probablement l’armement militaire ou l’aérospatial car ce sont deux domaines qui m’ont toujours attiré ».

Pour plus d’informations sur The Nuum Factory, cliquez ici.