Le numérique, c’est aussi de l’humain ! Pour ce nouvel épisode, nous retrouvons Zaska de l’école 42 Lyon Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Zaska portrait étudiant

ZASKA

Etudiant à 42 Lyon Auvergne-Rhône-Alpes

« L’informatique évolue tous les jours »

 

Etudiant en 2ème année à 42 Lyon Auvergne-Rhône-Alpes, Zaska est en reconversion professionnelle. Animateur pendant trois ans dans un centre de loisirs à Puteaux, sa ville d’origine, il décide de quitter son travail et de vivre sa passion pour les jeux vidéo et l’informatique. Avant d’intégrer cette école, il n’avait aucune notion de codage mais il avait « toujours eu cette envie de bidouiller les ordinateurs ».

Zaska n’a pas son bac ; il s’est donc renseigné sur les écoles ouvertes à tous types de profils et a découvert 42 Lyon Auvergne-Rhône-Alpes : une école de codage entièrement gratuite, accessible à tous et sans conditions de diplôme. Sa pédagogie est le peer-to-peer Learning * ; c’est un modèle participatif, basé sur l’apprentissage par projet où les étudiants n’ont pas de cours, ni de professeurs.

Aujourd’hui, selon lui : « l’autoformation, la recherche constante de solutions et le travail en groupe sont les modes d’apprentissage adaptés aux évolutions informatiques. »

Parallèlement à ses études, Zaska est très impliqué dans la vie associative de son école. Il fait partie du groupe des tuteurs de 42 Lyon Auvergne-Rhône-Alpes : « je participe à l’organisation des événements de l’école tels que les piscines et les immersions entreprise […] J’aide également les nouveaux étudiants à réaliser des reviews de projets »

À la sortie de l’école, Zaska se projette dans trois domaines : « le jeu vidéo, l’intelligence artificielle et les ordinateurs quantiques ». Qu’est-ce qu’un ordinateur quantique ? : « Potentiellement le grand chamboulement informatique […] ce sont des ordinateurs très puissants, avec un système de calcul plus rapide que les ordinateurs classiques. Un peu comme des supercalculateurs. À la différence d’un ordinateur classique basé sur des données binaires déterminées (codées sur des bits, valant 0 ou 1), le calculateur quantique se base sur des données probables (les qubits). »

Zaska reste toutefois ouvert aux opportunités : « d’ici 10 ans, beaucoup de domaines vont évoluer, des technologies vont se créer […] tout est question de feeling et de curiosité. »

Plus d’infos sur l’école 42 Lyon Auvergne-Rhône-Alpes en cliquant ici.

* Apprentissage de pair à pair